18 mois de gestion municipale par le FN…

Le Front national a la langue bien pendue, la bouche pleine de haine et d’approximations, les lèvres secouées d’invectives et d’insultes. Le parti de la peur se réfugie encore très souvent dans le ministère de la parole. Le Front national n’aime pas trop le débat, il lui préfère le pugilat. Il déteste surtout les faits, et privilégie les fantasmes.

Animée par Sarah Proust et Elsa Di Méo, Secrétaires nationales du PS, une équipe de militants socialistes bénévoles a assuré un suivi minutieux des actions, des déclarations – et des provocations – des responsables municipaux de l’extrême droite.

Résultat de ce travail, le livre noir « 18 mois de gestion municipale par le FN. » se concentre précisément sur les faits. Cet ouvrage s’est donné pour tâche de regarder en détail ce que les maires frontistes font et défont au quotidien, sur le terrain. Factuel et précis, ce « livre noir » est une sorte de fact checking extrêmement salutaire : passer les paroles du Front national à l’épreuve des faits permet de pointer les preuves de ses méfaits…

Le livre noir « 18 mois de gestion municipale par le FN » est accessible ici.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.